La 1ere plate-forme Algerienne de partage
Creer un compte | Se connecter | Help
Accueil
Mes Videos   |   Mes Favoris   |   Ma liste   |   Mes Groupes   |   Mon Profile
   
Autres Tags: Algerie Algeria Algiers GPRA Novembre Juillet Evian Benbella Benyoucef Ben Khedda Mohammed Yazid Ali Boumendjel Gaza atrocités carnage midecin hopital sos tf canal plus israel rabat armée guerre casablanca jihad CNN paris BBC egypte tunisie tunis marseille New York obama ali 24 belgique suisse amerique f-16 bush maroc terrorisme IDF Palestine iran soldat usa Hamas islam muslmane irak algerie alger tv France oran kabylie sarkozy allah egypt لبنان الجزائر فلسطين غزة إسرائيل حماس إسلام جهاد العراق مصر تونس المغرب ArchivesAlgeriennes Algerie Algeria président Ben Bella Kennedy USA america united histoire archive nations unis cuba castro GPRA Alger Tlemcen maroc white house bush obama hassan II Maison Blanche independance victoire France Armée de gaulle Boumediene Tunisie conflit guerre dossier paris revolution Paris Maroc Kabylie Islam Musulman 1954 2008 nasser tito oujda tizi ouzou Bouteflika Sarkozy idéologie francophone Algiers Oran Constanine الجزائر حرب تاريخ فرنسا Algerie Algeria Algiers History républic alger FLN RND FFS RCD civil war army presse ENTV France 24 torture government peace Berber amazigh arabs amnesty struggle algerian economy archives gateway conflit dossier people Paris Maroc Kabylie violence muslim 2008 dictator corruption Régime politic unique système Constitution power generals Oil gas Bouteflika rai chaabi kabyle life Oran Constantine الجزائر تاريخ
Classer par: Pertinence - Date - Titre - Visualisation - Evaluation
Search // conflit
Resultats 1-4 sur 4 pour ' conflit ' (0 seconds)
29.10.1961 Auto-détermination, intégration, Algérie française Autant de termes qui auront submergé le paysage politique et médiatique français au début des années 60. En cette année 1961, le FLN et son gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) ont gagné une certaine reconnaissance politique. C'est ainsi que l'on entend dans ce reportage le président du GPRA Benyoucef Ben Khedda et Mohammed Yazid, ministre de l'information de même que maître Boumendjel. Le conflit qui opposa en Algérie les nationalistes algériens au pouvoir français dura six ans, de 1954 à 1962. Apparu durant l'entre-deux-guerres, le nationalisme algérien se radicalise peu à peu jusqu'aux émeutes du Constantinois, en mai 1945, et à leur violence répression qui creuse un fossé entre les communautés musulmane et française. Le 1er novembre 1954, la rébellion éclate en Grande Kabylie et dans les Aurès. Elle est animé principalement par le Front de libération nationale (FLN), fondé par Ben Bella. En 1955, la France instaure l'Etat d'urgence et, une année plus tard, envoie 400'000 hommes pour pacifier le territoire algérien. Ben Bella est arrêté et, en 1957, les réseaux du FLN sont éliminés à Alger. A la suite des manifestations favorables à l'Algérie française du 13 mai 1958, le général de Gaulle revient au pouvoir et met peu à peu en œuvre une politique d'autodétermination pour l'Algérie. De son côté, le FLN instaure le Gouvernement provisoire de la République algérienne. Le 18 mars 1962, les accords d'Evian mettent fin à la guerre d'Algérie et, le 1er juillet 1962, l'Algérie choisit par référendum l'indépendance.
Channels // Histoire Politique
Ajoutee: 4073 days ago par anonymous
Duree: 8m5s | Vues: 3221 | Commentaires: 0
Not yet rated
شهادة طبيب فرنسي حول الجرائم الإسرائيلية و أكاذيبها على حماس في غزة La revue médicale britannique The Lancet accuse les forces israéliennes d'"atrocités" dans la bande de Gaza et reproche aux responsables médicaux du monde entier leur silence "complice" devant la destruction des systèmes de santé, dans un éditorial rendu public aujourd'hui. La revue, une des plus respectées dans le monde médical, souligne "le fardeau injustifiable" que font peser sur les populations civiles les opérations israéliennes, affirmant que "les normes internationales du comportement humanitaire en situation de conflit ont été foulées au pied". "Nous avons du mal à croire qu'une nation démocratique par ailleurs respectée internationalement peut autoriser des atrocités humaines aveugles de cette ampleur dans un territoire déjà soumis à un blocus terrestre et maritime", écrit le Lancet. Jugeant "non justifiées et disproportionnées les énormes pertes en vies humaines et la destruction du système de santé de Gaza", la revue accuse les forces israéliennes de "contrevenir à la quatrième convention de Genève". "Nous sommes déçus par le silence des associations et organisations médicales nationales dans le monde entier devant la destruction et la dislocation des services de santé", indique la revue, estimant que leurs leaders, "à travers leur inaction, sont complices d'une tragédie que l'on pouvait éviter". Hier, la Fédération internationale des droits de l'homme a appelé le Conseil de sécurité à ordonner au procureur de la Cour pénale internationale d'ouvrir des investigations sur des "crimes" dans la bande de Gaza, rappelant que " l'opération israélienne a causé la mort de plus de 1000 personnes, dont près de 300 enfants, et blessé 4.250 personnes, dont une majorité de civils. Pour la FIDH, "les attaques à grande échelle et systématiques de l'armée israélienne dans la bande de Gaza (...) doivent être qualifiées de crimes de guerre, si ce n'est de crimes contre l'humanité". Dautant que le cas dIsraël saggrave si lon en croit les accusations davoir utilisé non seulement de munitions au phosphore blanc mais également de nouvelles armes qui font des dégâts d'autant plus grands que le territoire exigu de Gaza est l'un des plus peuplés au monde. Deux médecins norvégiens appartenant à une ONG soupçonnent par ailleurs Tsahal d'utiliser une nouvelle arme très puissante, la Dime (Dense Inert Metal Explosive), dont l'explosion cause des blessures extrêmement graves dans un rayon d'une dizaine de mètres. En droit international, l'utilisation de ces deux armes n'est pas "illégale". La Convention de 1980 sur les armes conventionnelles interdit simplement l'usage des obus au phosphore blanc contre les populations civiles. Et si une Dime manque sa cible et frappe des civils, les dégâts peuvent être considérables. Plusieurs victimes citées par l'agence Associated Press racontent comment "la fumée blanche venue du ciel a fait se décoller la peau sur le visage et les membres". Des faits que certains nhésitent pas à qualifier de "crimes de guerre" et qui ne devraient pas être enterrés.
Ajoutee: 3959 days ago par anonymous
Duree: 3m56s | Vues: 2848 | Commentaires: 0
Not yet rated
Le Président du Conseil algérien, Ahmed BEN BELLA a été reçu à la Maison Blanche par le Président américain John KENNEDY -BEN BELLA descend de voiture accueilli par Kennedy qui lui sert la main et le présente aux personnalités réunies pour cette occasion. -Parmi la foule, on aperçoit Jackie KENNEDY portant un enfant dans ses bras. -Discours de Kennedy Liberation National Colonel Amirouche Boumediene GPRA FLN ALN Ait Ahmed Krim Belkacem Larbi Ben Mhidi Bella moudjhid Amazigh Berber Algerien Algerienne Algeriab Algiers Musique Sahara Arabe Islam Musulman Allah soustelle El Watan Pays Liberte Francophone Guerre Histoire Adrar Chlef Laghouat Oum-El-Bouaghi Batna Bejaia Biskra Bechar Blida Bouira Tamanrasset Tebessa Tlemcen Tiaret Tizi-Ouzou Alger Djelfa Jijel Setif Saida Skikda Sidi-Bel-Abbes Annaba Guelma Constantine Medea Mostaganem M'Sila Mascara Ouargla El-Bayadh Illizi Bordj-Bou-Arreridj Boumerdes El-Taref Tindouf Tissemsilt El-Oued Khenchela Souk-Ahras Tipaza Mila Ain-Defla Ain-Temouchent Ghardaia Histoire Archive Memoire Hier Aujourd'huis Passé Présent Avion News De Gaulle Informaion Journal Press 1november 1954 20 aout 1955 56 11 dicembre 1961 19 mars 5 Juillet 1962 force Arme Anp Populaire Frontiére president roi mohamed V habib bourguiba jamal abdel nasser hassan 2 torture génocide extermination peupleProtection Teretoire Indépendance Fin de Revolution Documentaire Journal Libre Accord d'Evian War Abane Ramdan françois mitterrand guy mollet general salan yacef saadi ali la pointe boudiaf mustapha ben boulaïd djamila bouhired hassiba ben bouali rabah bitat colonel amirouche Soustel Vichy occupation Légion étrangère Indochine Mohamed Dib, Mouloud Mammeri, Maled Haddad Mouloud ferhat abbas Juive Française Afrique du Nord chrétien indigènes juifs Enrico Macias juif messali el hadj Feraoun Kateb Yacine
Ajoutee: 3991 days ago par anonymous
Duree: 0m17s | Vues: 4684 | Commentaires: 0
Not yet rated
Algeria, a gateway between Africa and Europe, has been battered by violence over the past half-century. The Sahara desert covers more than four-fifths of the land. Oil and gas reserves were discovered here in the 1950s, but most Algerians live along the northern coast. The country supplies large amounts of natural gas to Europe and energy exports are the backbone of the economy. In the 1990s Algerian politics was dominated by the struggle involving the military and Islamist militants. In 1992 a general election won by an Islamist party was annulled, heralding a bloody civil war in which more than 150,000 people were slaughtered. An amnesty in 1999 led many rebels to lay down their arms. Violence has largely abated, although a state of emergency remains in place. In 2001 the government agreed to a series of demands by the minority Berbers in the kabylie, including official recognition of their language, after months of unrest involving Berber youths demanding greater cultural and political recognition. Algeria under President Bouteflika has won praise from the West for backing the US-led "war on terror". At home, many credit him with the return of security. But some campaigners say abuses by the security forces go on and rights group Amnesty International says allegations about the torture of detainees continue to be reported. Mr Bouteflika says he wants to tackle Algeria's economic ills, including high unemployment and a dependency on energy exports. A veteran of the war for independence from France, Mr Bouteflika was Algeria's foreign minister for 16 years until 1979. He went into self-imposed exile for several years in the 1980s to escape corruption charges that were later dropped. The real Power in Algeria is concentrated in the hands of the algerian's army with presidency and parliament considered as a rubber-stamping bodys.
Channels // News & Media Politique
Ajoutee: 3981 days ago par anonymous
Duree: 8m1s | Vues: 4218 | Commentaires: 0
Not yet rated
Pages: 1  
Les chaines DZTUBE: Humour | Region | News & Media |   High TechTheatre & CinemaNostalgieMusique
DiversSport | Defence & militaire | Histoire | Politique | Tourisme
Videos de publicite | Sciences & EducationIslam & ReligionRoussoum moutaharika  
A propos    |   Help   |   Votre Annonce sur DZTUBE   |   Conditions d'utilisation   |   Droits et Vie privee   |   () Visiteurs online
Copyright © 2007 DZTUBE.com. All rights reserved.