La 1ere plate-forme Algerienne de partage
Creer un compte | Se connecter | Help
Accueil
Mes Videos   |   Mes Favoris   |   Ma liste   |   Mes Groupes   |   Mon Profile
   
Autres Tags: Ensemble tous Unis pour l'Algérie Avec Abdelaziz Bouteflika Habibob et le Théatre Dz hchicha tiziouzou tizi-ouzou bejaia ait ahmed ffs zabana larbi benmhidi marseille132008 constantine skikda blida elias2033uk visling2 campagne electorale elections kabylie berbere bérbère bérbere tamazigh amazigh YouRachad belhadj babasalem19 mnanauk presidentielles Algerie fln gia france alger oran bouteflika NlN0MADE bougaxxxxxxxxxxx harki harkis Injustice france immigration algerien europe beurtv berbertv canal algerie TF1 france2 france3 cnn justice berber kabyle dz COMMUNAUTE ALGERIENNE L'ETRANGER TV info M6 bfmtv el arabia jazira الجزائر القبائل عنصرية باريس الجالية الجزائرية في الخارج gaza Rashida dati israel visite mur lamentation palestine justice crime guerre occupation france rachida algerie maroc politique actualite justice algerie dz COMMUNAUTE ALGERIENNE L'ETRANGER TV info TF1 M6 bfmtv berbertv beur el arabia jazira canal الجزائر عنصرية باريس الجالية الجزائرية الخارج
Classer par: Pertinence - Date - Titre - Visualisation - Evaluation
Search // justice
Resultats 1-6 sur 6 pour ' justice ' (0 seconds)
Abdelaziz Bouteflika annonce sa candidature Des objectifs et des engagements Le moment de l'annonce de la candidature était fort en émotions tant dans l'accueil de l'hôte des invités de la coupole que dans la manière magistrale de son entrée et sortie par l'un des accès publics sans protocole à la tribune d'annonce et au milieu des convives. L'ambiance des grands rendez-vous avec le pays et son destin. S'inscrivant dans sa volonté politique de promouvoir davantage le processus de réconciliation nationale des Algériens entre eux et entre les valeurs fondatrices de leur appartenance à un seul et même pays autour de la poursuite du programme de redressement du développement national durable et global, d'une part, et axé sur les véritables fondements d'un État de droit, d'une justice égale pour tous, d'une économie de marché libératrice d'énergie et prospérité et des perspectives d'avenir chargé de rêves — particulièrement pour la jeunesse algérienne qu'il appelle à consolider sa confiance en elle et à croire davantage en l'avenir de son pays —d'autre part, le candidat Abdelaziz Bouteflika annonce sa candidature à l'élection présidentielle du 9 avril prochain. Suite de l'article : http://www.elmoudjahid.com/accueil/presidentielles2009/26462.html Abdelamalek Sellah directeur de campagne du candidat Bouteflika http://algerie-journaux.com/presse.php?cat=http://www.elmoudjahid.com/accueil/presidentielles2009/26462.html
Channels // News & Media Politique
Ajoutee: 3898 days ago par anonymous
Duree: 4m50s | Vues: 2019 | Commentaires: 0
Not yet rated
Abdelkader Alloula est né le 8 juillet 1939 à Ghazaouet, une petite ville de lOuest Algérien. Il fréquente lécole primaire à Aïn-El-Berd et poursuit ses études secondaires jusquau baccalauréat à Sidi Bel Abbès, puis à Oran. Il interrompit ses études en 1956, quand le FLN décrète la grève des lycéens et des étudiants et sinitie cette même année au théâtre, au sein dune troupe damateurs : El-Chabâb dOran. Dans ce cadre et jusquen 1960, il participe à plusieurs stages de formation et joue dans plusieurs pièces de petits rôles, sa passion se nourrissant de la pratique. Dans un premier temps, il met en scène des œuvres dautres auteurs : El-Ghoula de Rouiched et El-Tadalis (Les Bas-fonds) de Maxime Gorki, par exemple. Puis progressivement, il réalise des pièces quil a lui-même écrites. Il fait des débuts remarqués de metteur en scène avec les sangsues (1969). Il utilisa le théâtre pour mettre à nu les maux dune société et dun système. En 1962, alors que lon fêtait lindépendance, Alloula réalise sa première mise en scène en tant quamateur avec la pièce Les captifs de plante. Alloula rejoint le Théâtre National Algérien (T.N.A), à sa création, en 1963. De 1963 à 1965, il interprète des rôles dans Les enfants de La Casbah, La vie est un songe de Galderon, Dom Juan de Molière, La Mégère apprivoisée de Shakespeare, etc. Parallèlement à son métier dacteur, il se lance dans lécriture et la mise en scène, faisant de la création son activité essentielle. Dans El-Khobza (1970), son premier grand succès, Alloula nous promène dans un quartier dOran et nous fait vivre ses trépidations et ses inquiétudes, nous raconte ses malheurs. Lannée 1972 a vu la naissance de Homk Salim, le premier monologue du théâtre algérien, une œuvre théâtrale que Alloula a adapté du Journal dun fou de Gogol. Il prend le parti de dénoncer implicitement les injustices sociales et politiques, de montrer le fossé dincompréhension qui sépare les privilégiés des laissés-pour-compte. Alloula fut majestueux et époustouflant dans ce rôle du fou, « du sage-fou », une parodie politique qui fait à la fois rire et pleurer ! Y succèdent, dans la même mouvance Hammam Rabi (1975), Hoût yakoul Hoût (1975). Il a, dautre part, participé au commentaire du film Oh ! Combien je vous aime de Azzedine Meddour en 1985. La trilogie : Legoual (1980), El Adjouad (1984) et El Lithem (1989), représente, sans nul doute, le noyau dur de lœuvre de Alloula, laboutissement dun long travail, dune recherche persévérante. En juillet 1985, El Adjouad révèle le talent de Sirat Boumediène dans le rôle de Djelloul el Fhaïmi (Djelloul lintelligent) auquel fut décerné le prix de linterprétation masculine au Festival international de Carthage. En 1993, Arlequin, valet des deux maîtres, pièce de divertissement, adaptée de lœuvre de Goldoni, clôt la création théâtrale de Alloula, comme si, avant de lancer sa dernière tirade de gouwâl et de tirer sa révérence, le dramaturge algérien proclamait les droits au bonheur, à lamour, à la vie et réaffirmait les vertus du rire pour comprendre et critiquer la société, pour maîtriser son propre destin. Comment peut-on oublier El Lithem, Ettefah et Arlequin, valet des maîtres de Goldoni ? Comment ne pas évoquer ce « généreux » qui a donné son cœur et son humour aux enfants cancéreux et aux plus démunis ? Voué entièrement à son art, Alloula, qui préparait une adaptation du Tartuffe de Molière, ne voyait pas le danger arriver. Lart dramatique laccaparait et cest sans compter sur ce jour fatidique du 10 mars 1994, en plein mois de Ramadhan, alors quil se rendait au palais de la Culture dOran où il devait donner une conférence sur le théâtre, que deux balles tirées à bout portant par deux terroristes latteignirent. Abdelkader Alloula mourut des suites de ses blessures à lhôpital Val-de-Grâce, à Paris, le 15 mars 1994. Il était considéré en Algérie et au-delà, dans tout le Maghreb, comme lauteur dune des œuvres les plus fortes et les plus populaires du théâtre algérien.
Channels // Theatre & Cinema
Ajoutee: 4012 days ago par anonymous
Duree: 2m8s | Vues: 2616 | Commentaires: 0
Not yet rated
Je vous ai fait ce montage sur cette "veille" des "elections" d' Euronews et de Med1Sat du 08-04-2009. L'Algérie vote jeudi pour une élection présidentielle sans suspense, qui devrait voir le sortant Abdelaziz Bouteflika, 72 ans, donné archi-favori, décrocher un troisième mandat de cinq ans, malgré les appels au boycott lancés par l'opposition. Plus de 20 millions d'électeurs sont appelés aux urnes, dont 940.000 expatriés, pour la plupart résidents en France. L'opposition de gauche, de nombreux dirigeants islamistes, et aussi le chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, ont appelé à boycotter le vote et mettent en garde contre un risque de fraude électorale. Elu pour la première fois en 1999 avec le soutien de l'armée, réélu en 2004, Abdelaziz Bouteflika bénéficie de l'appui des principaux décideurs du pays. Aucun des cinq autres candidats en lice ne paraît en mesure de l'inquiéter et n'a réussi à mettre à mal son message de continuité et de réconciliation. Le chef de l'Etat a fait modifier la Constitution l'an dernier pour pouvoir se représenter. L'issue du scrutin fait peu de doute, la seule incertitude réelle portant sur le taux de participation, devenu le principal enjeu. M. Bouteflika espère un chiffre supérieur à 60%, selon son équipe, qui lui prédit une large victoire avec au moins 75% des voix. Des opposants font état de pressions exercées par les autorités pour pousser les électeurs à voter. Et évoquent un manque de contrôle sur les bureaux de vote itinérants du sud saharien, dans les casernes et dans d'autres zones fermées contrôlées par le gouvernement. Aucun observateur international ne surveillera le scrutin. Elhag Boualem, 58 ans, vendeur de fruits dans la Casbah d'Alger, déclare avoir perdu foi dans les élections depuis l'annulation des législatives que les islamistes étaient sur le point de remporter en 1992: l'événement à l'origine de la guerre civile qui a ravagé le pays pendant une décennie, faisant 200.000 morts. "Je voterai blanc", dit-il. Et de préciser qu'il ne votera que parce qu'il a été informé que sa demande de logement serait rejetée s'il ne pouvait produire une carte d'électeur validée. La continuité est le maître mot du programme d'Abdelaziz Bouteflika. Lundi, lors de son ultime meeting de campagne, il a décrété "indispensable" de "poursuivre et consolider le travail de reconstruction" entrepris depuis 10 ans. La plupart des Algériens le créditent du calme relatif revenu dans le pays après dix années de violence. Son programme de Réconciliation nationale, adopté par référendum en 2005, offre l'amnistie aux militants islamistes renonçant aux armes. Durant la campagne, il a laissé entendre à plusieurs reprises qu'il pourrait proposer une nouvelle amnistie si les derniers militants d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) cessent leurs attaques quasi-quotidiennes et se rendent. Le bilan des années Bouteflika est également marqué par la construction de nouvelles infrastructures: routes, barrages et logements, dans le cadre d'un programme de 200 milliards de dollars financé grâce à la manne pétrolière et gazière. Reste que les Algériens sont confrontés à une hausse du coût de la vie. "Je vais voter pour lui pour ce qu'il a fait", explique Khadidja Warriq, 62 ans. "Mais il ferait mieux de faire baisser les pommes de terre sous les 100 dinars" -soit un euro- le kilo, ajoute-t-elle. Car pour une bonne partie du pays, note Fayçal Metaoui, éditorialiste d'"El Watan", Bouteflika n'est plus du tout en phase avec le pays, particulièrement sa jeunesse. Près de 70% des Algériens ont moins de 30 ans, beaucoup sont au chômage, survivent grâce à des "petits boulots", et nombre ne rêvent que d'une chose, partir. La campagne électorale, qui a duré trois semaines et a été marquée par la floraison d'affiches d'Abdelaziz Bouteflika, n'a donné lieu à aucun débat public et laissé de nombreux Algériens indifférents. M. Bouteflika fait face à cinq candidats: Louisa Hanoune, du Parti des travailleurs (extrême gauche); Moussa Touati, chef du Front national algérien, jugé proche du gouvernement, et membre du Parlement; Ali Fewzi Rebaine, chef du petit parti nationaliste AHD54; Mohammed Saïd, un islamiste modéré, qui se présente sous l'étiquette d'indépendant, son Parti justice et liberté n'ayant pas été autorisé; Mohammed Djahid Younsi, islamiste modéré et membre du Parlement, chef du parti El Islah ("réforme"). Des adversaires bien modestes alors que la plupart des dirigeants islamistes sont en exil ou interdits d'activités politiques tandis que les deux grands partis d'opposition de gauche, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et le Front des forces socialistes (FFS), ont appelé au boycott et organisé des manifestations. Le chef d'AQMI, Abdelmalek Droukdel, a également appelé à boycotter le scrutin. AP
Channels // News & Media
Ajoutee: 3844 days ago par anonymous
Duree: 7m27s | Vues: 4077 | Commentaires: 0
Not yet rated
Rashida DATI a accompli son pelerinage dernierement, Et oui Madame la ministre pour etre beni dans ce monde pouri il faut passer par la. 'On ne discute pas avec le terrorisme, on le combat', a affirmé dimanche a Tel Aviv la ministre française de la Justice, Rachida Dati!!!alors la phrase veut tout dire....LA JUSTICE AVEUGLE
Ajoutee: 4044 days ago par anonymous
Duree: 0m56s | Vues: 2866 | Commentaires: 0
Not yet rated
solidarité avec le peuple palestinien
Channels // News & Media
Ajoutee: 3943 days ago par anonymous
Duree: 7m7s | Vues: 1585 | Commentaires: 0
Not yet rated
Pages: 1  
Les chaines DZTUBE: Humour | Region | News & Media |   High TechTheatre & CinemaNostalgieMusique
DiversSport | Defence & militaire | Histoire | Politique | Tourisme
Videos de publicite | Sciences & EducationIslam & ReligionRoussoum moutaharika  
A propos    |   Help   |   Votre Annonce sur DZTUBE   |   Conditions d'utilisation   |   Droits et Vie privee   |   () Visiteurs online
Copyright © 2007 DZTUBE.com. All rights reserved.