La 1ere plate-forme Algerienne de partage
Creer un compte | Se connecter | Help
Accueil
Mes Videos   |   Mes Favoris   |   Ma liste   |   Mes Groupes   |   Mon Profile
   
Autres Tags: Algeria Alger Politics Corruption News Commentary Analysis Algerie Algeria Algiers History républic alger FLN RND FFS RCD civil war army presse ENTV France 24 torture government peace Berber amazigh arabs amnesty struggle algerian economy archives gateway conflit dossier people Paris Maroc Kabylie violence muslim 2008 dictator corruption Régime politic unique système Constitution power generals Oil gas Bouteflika rai chaabi kabyle life Oran Constantine الجزائر تاريخ Habibob et le Théatre Dz AIR DEFENSE SYSTEME SOL AIR DEFENSE Gaza atrocités carnage midecin hopital sos tf canal plus israel rabat armée guerre casablanca jihad CNN paris BBC egypte tunisie tunis marseille New York obama ali 24 belgique suisse amerique f-16 bush maroc terrorisme IDF Palestine iran soldat usa Hamas islam muslmane irak algerie alger tv France oran kabylie sarkozy allah egypt لبنان الجزائر فلسطين غزة إسرائيل حماس إسلام جهاد العراق مصر تونس المغرب SOL AIR DEFENSE ENERGIE SOLAIRE
Classer par: Pertinence - Date - Titre - Visualisation - Evaluation
Search // système
Resultats 1-8 sur 8 pour ' système ' (0 seconds)
http://www.lequotidienalgerie.com/ Un député de l'opposition accuse l'Etat d'entretenir son clientélisme via les primes destinées aux Moudjahidines L'affaire fait grand bruit en Algérie. Un député de lopposition, Nouredine Ait Hamouda a révélé le scandale « des faux moudjahidines ». Ils seraient aujourd'hui 20 000 anciens faux combattants à toucher des pensions. Cette somme allouée par l'Etat servirait, selon M. Ait Hamouda, à entretenir le clientélisme. Une déclaration qui ne fait pas l'unanimité, notamment chez l'association des grands invalides de Libération nationale, qui considère les propos du député comme « une atteinte à la famille révolutionnaire ». Alors que l'Algérie commémore le 54e anniversaire du déclenchement de la guerre pour l'indépendance, une polémique déclenche de vifs débats dans le pays. Un député de l'opposition du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Nouredine Ait Hamouda fils du colonel Amirouche, héros de la guerre dAlgérie-, a créé un esclandre en octobre dernier en pleine séance plénière du Parlement. Il a révélé le scandale des « faux moudjahidines » qui touchent des pensions des combattants de la guerre de libération. « Il y a 20 000 faux moudjahidines qui touchent de l'argent pour cause d'invalidité depuis de nombreuses années », déclare M. Ait Hamouda à Afrik. Pour le député, le budget alloué pour les anciens combattants - le 4ème de l'Etat - est trop élevé pour être honnête. Il se base sur le chiffre d'un million et demi de morts durant la guerre, ce qui est, de lavis de M. Ait Hamouda, un chiffre qui n'est pas crédible. Outre les anciens combattants, « les fils des moudjahidines et des chouhada (martyrs, ndlr) perçoivent aussi cette indemnité, beaucoup de gens en abusent, c'est tout le problème en Algérie », explique un journaliste dEl Watan, Madjid Makedhi. Le gouvernement pour cible Le député est plus véhément. Pour lui, un seul coupable, le gouvernement du chef de l'Etat algérien Abdelaziz Bouteflika. « Cet argent sert à payer un réseau, le pouvoir donne des pensions à vie aux faux anciens combattants en échange de leurs voix », confie le député. « Tous les chiffres sont faux, on nous ment, ce n'est pas un fait nouveau », ajoute-t-il, agacé. Cette déclaration du député de l'opposition na pas été du goût du président de l'association des grands invalides de guerre de Libération nationale (Angig), Mohamed Bouhafsi qui a demandé la déchéance des mandats des députés de la RCD pour « atteinte à la famille révolutionnaire ». Cette polémique autour des faux anciens combattants existe depuis de nombreuses années. En Algérie, dans les communes, les gens connaissent la tactique des faux anciens combattants. Le procédé de falsification est simple. Il suffit de demander un certificat de nationalité dans sa ville ou dans son village et de présenter deux témoins pouvant attester de la bravoure du prétendant au titre. 12 000 faux moudjahidines démasqués Pour faire la clarté sur cette affaire, Mohamed Chérif Abbas, le ministre algérien des Anciens Combattants a chargé un inspecteur d'analyser tous les dossiers des anciens combattants. Il a suspendu 12 000 dossiers de faux moudjahidines. Selon Mohamed Bouhafsi, près de 85 000 dossiers de demande de reconnaissance de la qualité de moudjahid sont bloqués au niveau de la commission ministérielle. L'historien français, Benjamin Stora, ne s'étonne pas de voir un tel scandale au devant de la scène politique et médiatique. Interrogé par France 24, le chercheur révèle que le système algérien n'est pas parvenu à faire de l'histoire un objet du passé. « Il y a des pans entiers de l'histoire algérienne qui ne trouvent pas d'épilogue. Je peux citer, entre autres, l'assassinat du colonel Amirouche ou encore les rapports entretenus entre les maquis de l'intérieur et les forces militaires postées aux frontières vers la fin de la guerre. La vérité est que tous les scandales sur l'histoire sont liés à des enjeux d'Etat opaques », analyse Benjamin Stora. Cette histoire remet en cause le gouvernement algérien et le chef de l'Etat, Abdelaziz Bouteflika, qui, malgré les critiques, résiste. Il a d'ailleurs révisé la constitution pour pouvoir briguer son troisième mandat. AFRIK Com
Channels // News & Media Politique
Ajoutee: 4023 days ago par anonymous
Duree: 8m10s | Vues: 5482 | Commentaires: 0
Not yet rated
Algeria, a gateway between Africa and Europe, has been battered by violence over the past half-century. The Sahara desert covers more than four-fifths of the land. Oil and gas reserves were discovered here in the 1950s, but most Algerians live along the northern coast. The country supplies large amounts of natural gas to Europe and energy exports are the backbone of the economy. In the 1990s Algerian politics was dominated by the struggle involving the military and Islamist militants. In 1992 a general election won by an Islamist party was annulled, heralding a bloody civil war in which more than 150,000 people were slaughtered. An amnesty in 1999 led many rebels to lay down their arms. Violence has largely abated, although a state of emergency remains in place. In 2001 the government agreed to a series of demands by the minority Berbers in the kabylie, including official recognition of their language, after months of unrest involving Berber youths demanding greater cultural and political recognition. Algeria under President Bouteflika has won praise from the West for backing the US-led "war on terror". At home, many credit him with the return of security. But some campaigners say abuses by the security forces go on and rights group Amnesty International says allegations about the torture of detainees continue to be reported. Mr Bouteflika says he wants to tackle Algeria's economic ills, including high unemployment and a dependency on energy exports. A veteran of the war for independence from France, Mr Bouteflika was Algeria's foreign minister for 16 years until 1979. He went into self-imposed exile for several years in the 1980s to escape corruption charges that were later dropped. The real Power in Algeria is concentrated in the hands of the algerian's army with presidency and parliament considered as a rubber-stamping bodys.
Channels // News & Media Politique
Ajoutee: 3981 days ago par anonymous
Duree: 8m1s | Vues: 4219 | Commentaires: 0
Not yet rated
Abdelkader Alloula est né le 8 juillet 1939 à Ghazaouet, une petite ville de lOuest Algérien. Il fréquente lécole primaire à Aïn-El-Berd et poursuit ses études secondaires jusquau baccalauréat à Sidi Bel Abbès, puis à Oran. Il interrompit ses études en 1956, quand le FLN décrète la grève des lycéens et des étudiants et sinitie cette même année au théâtre, au sein dune troupe damateurs : El-Chabâb dOran. Dans ce cadre et jusquen 1960, il participe à plusieurs stages de formation et joue dans plusieurs pièces de petits rôles, sa passion se nourrissant de la pratique. Dans un premier temps, il met en scène des œuvres dautres auteurs : El-Ghoula de Rouiched et El-Tadalis (Les Bas-fonds) de Maxime Gorki, par exemple. Puis progressivement, il réalise des pièces quil a lui-même écrites. Il fait des débuts remarqués de metteur en scène avec les sangsues (1969). Il utilisa le théâtre pour mettre à nu les maux dune société et dun système. En 1962, alors que lon fêtait lindépendance, Alloula réalise sa première mise en scène en tant quamateur avec la pièce Les captifs de plante. Alloula rejoint le Théâtre National Algérien (T.N.A), à sa création, en 1963. De 1963 à 1965, il interprète des rôles dans Les enfants de La Casbah, La vie est un songe de Galderon, Dom Juan de Molière, La Mégère apprivoisée de Shakespeare, etc. Parallèlement à son métier dacteur, il se lance dans lécriture et la mise en scène, faisant de la création son activité essentielle. Dans El-Khobza (1970), son premier grand succès, Alloula nous promène dans un quartier dOran et nous fait vivre ses trépidations et ses inquiétudes, nous raconte ses malheurs. Lannée 1972 a vu la naissance de Homk Salim, le premier monologue du théâtre algérien, une œuvre théâtrale que Alloula a adapté du Journal dun fou de Gogol. Il prend le parti de dénoncer implicitement les injustices sociales et politiques, de montrer le fossé dincompréhension qui sépare les privilégiés des laissés-pour-compte. Alloula fut majestueux et époustouflant dans ce rôle du fou, « du sage-fou », une parodie politique qui fait à la fois rire et pleurer ! Y succèdent, dans la même mouvance Hammam Rabi (1975), Hoût yakoul Hoût (1975). Il a, dautre part, participé au commentaire du film Oh ! Combien je vous aime de Azzedine Meddour en 1985. La trilogie : Legoual (1980), El Adjouad (1984) et El Lithem (1989), représente, sans nul doute, le noyau dur de lœuvre de Alloula, laboutissement dun long travail, dune recherche persévérante. En juillet 1985, El Adjouad révèle le talent de Sirat Boumediène dans le rôle de Djelloul el Fhaïmi (Djelloul lintelligent) auquel fut décerné le prix de linterprétation masculine au Festival international de Carthage. En 1993, Arlequin, valet des deux maîtres, pièce de divertissement, adaptée de lœuvre de Goldoni, clôt la création théâtrale de Alloula, comme si, avant de lancer sa dernière tirade de gouwâl et de tirer sa révérence, le dramaturge algérien proclamait les droits au bonheur, à lamour, à la vie et réaffirmait les vertus du rire pour comprendre et critiquer la société, pour maîtriser son propre destin. Comment peut-on oublier El Lithem, Ettefah et Arlequin, valet des maîtres de Goldoni ? Comment ne pas évoquer ce « généreux » qui a donné son cœur et son humour aux enfants cancéreux et aux plus démunis ? Voué entièrement à son art, Alloula, qui préparait une adaptation du Tartuffe de Molière, ne voyait pas le danger arriver. Lart dramatique laccaparait et cest sans compter sur ce jour fatidique du 10 mars 1994, en plein mois de Ramadhan, alors quil se rendait au palais de la Culture dOran où il devait donner une conférence sur le théâtre, que deux balles tirées à bout portant par deux terroristes latteignirent. Abdelkader Alloula mourut des suites de ses blessures à lhôpital Val-de-Grâce, à Paris, le 15 mars 1994. Il était considéré en Algérie et au-delà, dans tout le Maghreb, comme lauteur dune des œuvres les plus fortes et les plus populaires du théâtre algérien.
Channels // Theatre & Cinema
Ajoutee: 4043 days ago par anonymous
Duree: 2m8s | Vues: 2638 | Commentaires: 0
Not yet rated
Le Su-35 est le premier chasseur au monde à avoir deux radar, un N-011 multimode à balayage électronique à l'avant et un N-012 dans le cône de queue. Le N-011 est capable d'acquérir 15 cibles et d'en engager 8, sa portée est de plus de 100km pour un objectif d'une SER de 8m². Il possède également: un capteur optronique frontal capable de travailler en mode infrarouge et télémètre laser, un système d'alerte radar, de brouillage actif et des leurres électroniques et thermiques.
Ajoutee: 4204 days ago par sonic99
Duree: 8m17s | Vues: 6158 | Commentaires: 0
   
La version S-300PMU1, est destinée à défendre les ouvrages les plus importants contre les frappes de tous les types de moyens d'attaque aérienne. Sa portée est de 150 kilomètres. Le S-300 n'a jamais été utilisé lors d'hostilités réelles mais il est considéré comme un système de défense antimissile très efficace.
Tags // SOL AIR DEFENSE
Ajoutee: 4202 days ago par sonic99
Duree: 1m6s | Vues: 4865 | Commentaires: 0
     
شهادة طبيب فرنسي حول الجرائم الإسرائيلية و أكاذيبها على حماس في غزة La revue médicale britannique The Lancet accuse les forces israéliennes d'"atrocités" dans la bande de Gaza et reproche aux responsables médicaux du monde entier leur silence "complice" devant la destruction des systèmes de santé, dans un éditorial rendu public aujourd'hui. La revue, une des plus respectées dans le monde médical, souligne "le fardeau injustifiable" que font peser sur les populations civiles les opérations israéliennes, affirmant que "les normes internationales du comportement humanitaire en situation de conflit ont été foulées au pied". "Nous avons du mal à croire qu'une nation démocratique par ailleurs respectée internationalement peut autoriser des atrocités humaines aveugles de cette ampleur dans un territoire déjà soumis à un blocus terrestre et maritime", écrit le Lancet. Jugeant "non justifiées et disproportionnées les énormes pertes en vies humaines et la destruction du système de santé de Gaza", la revue accuse les forces israéliennes de "contrevenir à la quatrième convention de Genève". "Nous sommes déçus par le silence des associations et organisations médicales nationales dans le monde entier devant la destruction et la dislocation des services de santé", indique la revue, estimant que leurs leaders, "à travers leur inaction, sont complices d'une tragédie que l'on pouvait éviter". Hier, la Fédération internationale des droits de l'homme a appelé le Conseil de sécurité à ordonner au procureur de la Cour pénale internationale d'ouvrir des investigations sur des "crimes" dans la bande de Gaza, rappelant que " l'opération israélienne a causé la mort de plus de 1000 personnes, dont près de 300 enfants, et blessé 4.250 personnes, dont une majorité de civils. Pour la FIDH, "les attaques à grande échelle et systématiques de l'armée israélienne dans la bande de Gaza (...) doivent être qualifiées de crimes de guerre, si ce n'est de crimes contre l'humanité". Dautant que le cas dIsraël saggrave si lon en croit les accusations davoir utilisé non seulement de munitions au phosphore blanc mais également de nouvelles armes qui font des dégâts d'autant plus grands que le territoire exigu de Gaza est l'un des plus peuplés au monde. Deux médecins norvégiens appartenant à une ONG soupçonnent par ailleurs Tsahal d'utiliser une nouvelle arme très puissante, la Dime (Dense Inert Metal Explosive), dont l'explosion cause des blessures extrêmement graves dans un rayon d'une dizaine de mètres. En droit international, l'utilisation de ces deux armes n'est pas "illégale". La Convention de 1980 sur les armes conventionnelles interdit simplement l'usage des obus au phosphore blanc contre les populations civiles. Et si une Dime manque sa cible et frappe des civils, les dégâts peuvent être considérables. Plusieurs victimes citées par l'agence Associated Press racontent comment "la fumée blanche venue du ciel a fait se décoller la peau sur le visage et les membres". Des faits que certains nhésitent pas à qualifier de "crimes de guerre" et qui ne devraient pas être enterrés.
Ajoutee: 3960 days ago par anonymous
Duree: 3m56s | Vues: 2848 | Commentaires: 0
Not yet rated
Le système de missiles sol-air Tor-M1 est construit en série à l'Usine mécanique Koupol d'Ijevsk qui fait partie du consortium de matériel de DCA et DAM Almaz-Anteï. Le système est destiné à protéger des ouvrages administratifs, économiques et militaires ainsi que les premiers échelons des unités terrestres contre des missiles antiradars et de croisière, des drones, des bombes aériennes volantes, des avions et des hélicoptères, même ceux construits avec des technologies furtives. Le Tor-M1 est l'unique système au monde en mesure de détecter et d'identifier jusqu'à 48 cibles à la fois, de les poursuivre et de tirer sur deux cibles à la fois volant à des altitudes de 20 à 6.000 mètres.
Tags // SOL AIR DEFENSE
Ajoutee: 4203 days ago par sonic99
Duree: 1m21s | Vues: 6030 | Commentaires: 0
     
cela concerne un projet australien de tour solaire permettant de produire de l'électricité. Je ne pense pas que ce topic est été abordé, mais si c'est le cas, je m'en excuse. Le principe de cette tour est assez simple. Elle sera de 1000 mètres de haut pour un diamètre de 130 mètres et situé au centre de panneaux solaires couvrant une superficie de 5km2. L'air chauffé sera dirigé dans la tour où seront disposées 32 turbines. Une telle station pourrait subvenir aux besoins en électricité de 500 000 personnes d'un pays en développement. Son principe offre plusieurs avantages. Ne nécessite pas d'eau pour son fonctionnement, point crucial pour certain pays où les ressources en eaux sont un problème. Le système est simple, robuste et demande peut d'entretien . Sous les panneaux, la chaleur est stockée pendant la journée et restituée la nuit Cela fonctionne également par temps couvert. Avantage et pas des moindres: son coût bas. Enfin: totalement propre. Certaine améliorations ont été faites afin d'emmagasiner plus de chaleur qui puisse être restituée la nuit pour que cette station tourne 24h/24.
Tags // ENERGIE SOLAIRE
Ajoutee: 4199 days ago par sonic99
Duree: 3m12s | Vues: 4505 | Commentaires: 0
     
Pages: 1  
Les chaines DZTUBE: Humour | Region | News & Media |   High TechTheatre & CinemaNostalgieMusique
DiversSport | Defence & militaire | Histoire | Politique | Tourisme
Videos de publicite | Sciences & EducationIslam & ReligionRoussoum moutaharika  
A propos    |   Help   |   Votre Annonce sur DZTUBE   |   Conditions d'utilisation   |   Droits et Vie privee   |   () Visiteurs online
Copyright © 2007 DZTUBE.com. All rights reserved.